A partir du moment où l’on possède un minimum de 3 ou 4 micro-ordinateurs récents, (plutôt équipés de WINDOWS 95-98 et/ou de WINDOWS XP), on peut les relier et les connecter.

Le réseau n’est pas une notion nouvelle puisque nous l’avons déjà connue avec le fameux Nanoréseau à l’époque du plan Informatique pour tous, mais il “ revient à la mode ” notamment pour des raisons pédagogiques et pour des raisons économiques.

UN RÉSEAU POUR QUOI FAIRE ?

Le fait de mettre en réseau du matériel informatique permet, en autres choses, de dupliquer des informations (textes, images, sons, etc..), d'accéder à des ressources matérielles et/ou logicielles, de communiquer et de partager.

Il est également envisageable de rapatrier des informations sur une unique machine afin de centraliser, par exemple. les travaux d'un groupe sur un sujet commun.

Il est aussi possible à un certain nombre de machines d'utiliser une seule ou plusieurs imprimantes : par exemple, une imprimante laser monochrome rapide et une imprimante jet d'encre couleur partagées par les micro-ordinateurs permettent à chacun de choisir l’imprimante à utiliser selon les travaux d'impression à réaliser. L'économie réalisée est substantielle par rapport à un équipement 1 micro-ordinateur – 1 imprimante. Ceci est valable également pour d’autres périphériques partageables (lecteur CD ROM, modem, unité de sauvegarde de type ZIP). On pourra donc se connecter à INTERNET avec un seul modem.

QU 'EST-CE QU'UN RÉSEAU ?

C'est un ensemble de micro-ordinateurs reliés entre eux par l'intermédiaire de cartes réseau et de câbles spéciaux leur permettant d'échanger des informations.

PRINCIPALES FONCTIONS

Un réseau permet de partager des fichiers, des ressources informatiques et des programmes.

Partage de fichiers :

partage d'informations entre les différents ordinateurs du réseau. Cela peut s'effectuer de différentes façons. La première consiste à envoyer les données directement d'un ordinateur vers un autre (réseau poste à poste) ; la deuxième à concentrer les données sur un ordinateur particulier (serveur) permettant à chaque ordinateur (station) d'y accéder et de bénéficier ainsi d'informations communes ou indépendantes (réseau administré).

Partage de ressources matérielles :

Les périphériques matériels (imprimantes, lecteur CD ROM, modem, disque dur, ZIP, etc.) sont accessibles à partir de tous les ordinateurs du réseau.

Partage de ressources logicielles :

Il est parfois intéressant d'installer les programmes que tout le monde utilise sur un disque partagé plutôt que d'installer autant de programmes qu'il y a d'ordinateurs. Il faut alors que ledit programme sache gérer les fonctionnalités réseau.

ATTENTION cependant au DROIT d’utilisation des logiciels installés. S’il s’agit d’une version réseau, pas de problème. Dans le cas contraire, il faut posséder autant de licences (droits d'utilisation) que de postes informatiques.

SERVEURS ET STATIONS DE TRAVAIL

Réseau simple :

Pour des petites structures (< 10 postes), il n'est pas nécessaire d'opter pour une solution sophistiquée.

C’est ce que l’on rencontrera le plus dans les écoles.

Dans le cas où l’on souhaite faire un partage simple de ressources, la solution poste à poste (sans serveur) est suffisante. Tous ou une partie des postes de travail peuvent se partager mutuellement des ressources matérielles et/ou logicielles.

Réseau administré :

Un réseau administré est principalement composé d'une tête de réseau (serveur) et de postes de travail (stations). Cette solution sera réservée à de gros établissements où une personne sera chargée de l’administrer et de l’entretenir.

Un serveur peut être considéré comme un ordinateur puissant dont le rôle est de mettre à disposition des utilisateurs les applications centralisées, les bases de données, les dossiers communs et les ressources matériel. Il s'agit d'un poste maître détenant le gestionnaire réseau (système d'exploitation intégrant toutes les fonctions d'administrations du réseau).

MATÉRIELS PERMETTANT DE FAIRE FONCTIONNER UN RÉSEAU.

La carte d'interface réseau :

Circuit imprimé permettant de transférer des données sur le câble. Cette carte s'installe dans l'ordinateur et nécessite un emplacement (slot PCI) libre . On en trouve à partir de 15 € la carte.

Le câble réseau :

Câble reliant les ordinateurs entre eux. Il achemine les informations d'une carte réseau vers une autre carte, autrement dit d'un ordinateur vers une autre, directement ou à travers le concentrateur (hub ou switch). Le prix est fonction de la longueur des câbles (de l’ordre de quelques euros).

Les types de câblage :

  • 10 base 2. C’est un câblage en Bus avec du câble coaxial Ethernet fin. Chaque ordinateur est relié au suivant, formant ainsi un bus (somme de tronçons). Le débit est limité à 10 Mbits / seconde. C’était plus économique mais il est de plus en plus abandonné au profit du câblage en étoile.

NB : Si un tronçon est déconnecté, le réseau ne fonctionne plus. Tous les ordinateurs ayant des matériels partagés doivent être en marche pour que le réseau fonctionne.

  • 10 base T : câblage en étoile, avec du câble double paires torsadées. Chaque ordinateur est relié à un concentrateur (ou Hub) formant ainsi une étoile. Le débit est là aussi limité à 10 Mbits / seconde.

NB : Si un câble est débranché le réseau continue à fonctionner, chaque station est donc indépendante. Au prix des cartes et des câbles, il faut rajouter le prix du concentrateur (Hub ou switch) : à partir de 20 €.

Il existe aussi une version plus performante 100 base T avec un principe de câblage identique au 10 base T, mais avec un débit pouvant atteindre 100 Mbits/s.

Dans un certain nombre de situations, les câbles peuvent être avantageusement remplacés par le WIFI (sans fil) ou le CPL (réseau électrique).